MONDANITÉS

Du salon aux salons

Peintre remarqué lors du salon annuel de peinture, Julien Le Blant était un invité des salons mondains organisés par des femmes cultivées de la fin du XIXe siècle. Deux de ces salons ont été réputés par la qualité des personnalités qui les ont fréquentés : celui de la princesse Mathilde, cousine de l’empereur Napoléon III et celui de l’artiste peintre Madeleine Lemaire, tante de Julien Le Blant.

Ces dames avaient coutume d’utiliser un éventail comme livre d’or.

Sur ces éventails, la signature de Julien Le Blant côtoie, entre autres, celles de Degas, Bonnat, Forain, Detaille, Dumas, Gounod ou Maupassant.

éventail, livre d'or, salons du 19e siècle, Paris, Madeleine Lemaire, Proust

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code