LA TANTE MADELEINE LEMAIRE

Jeanne Magdeleine Coll est née en 1845 aux Arcs-sur-Argens. En 1857 elle s’installe à Paris et devient à douze ans l’élève du peintre Chaplin. Elle épouse Casimir Louis Philippe Lemaire, lui-même peintre et oncle de Julien Le Blant. Elle prend alors le nom d’artiste de Madeleine Lemaire. En 1879, elle est membre titulaire à la création de la Société des aquarellistes français. Elle exposera en 1898 à la Biennale de Venise, en  1906 elle sera Vice-présidente du jury du prix Femina. Aquarelliste et peintre de talent, elle est surtout connue aujourd’hui par son brillant salon dont Marcel Proust écrivit les chroniques dans le Figaro sous les pseudonymes d’Horatio et de Dominique.  Les lecteurs de Marcel Proust savent qu’elle a prêté quelques-uns de ses traits à Mme Verdurin : son autorité de «patronne», son franc-parler, son énergie, entre autres.

Son amour des fleurs l’avait faite surnommer «L’Impératrice des Roses». Alexandre Dumas fils disait de madame Lemaire : «C’est elle qui a créé le plus de roses après Dieu». Madeleine Lemaire reçoit la Légion d’honneur en 1906. Elle décède le 8 avril 1928  à  Paris à l’âge de 82 ans. Ses œuvres appartiennent aujourd’hui aux musées du Louvre, d’Orsay, du Carnavalet, de Versailles, de Mulhouse ou de Reims.

portrait par Madeleine Lemaire
Portait de Julien Le Blant par sa tante Madeleine Lemaire