ALEXIS VOLLON

Un ami aquarelliste

Né en 1865, Alexis Vollon sera élève d’Antoine Vollon, son père. Apparu à l’heure des impressionnistes et ses thèmes sont ceux de ce groupe. Il a toujours eu souci de conserver les qualités de coloriste de son Maître.

Tour à tour, il a abordé les genres les plus divers, sujets de genre, scènes de la Comédie Italienne, portraits, paysages et marines. Graveur, il a privilégié la technique de l’eau-forte.

Alexis Vollon a consacré une part importante de son talent au portrait, et est passé maître dans le dessin pastellé, ce genre agréable auquel il a imprimé une technique très personnelle. Chaque année, de 1880 à 1901, une peinture représentant les bords de mer à Mers-les-Bains ou le port du Tréport figure au Salon des Artistes Français. C’est en 1884, à la galerie des Artistes Modernes, à Paris, rue de la Paix, n° 5, qu’eut lieu la première exposition de peinture d’Alexis Vollon. L’année suivante il débute au Salon des Artistes Français, obtient une mention honorable pour ses débuts, devient Sociétaire en 1891, hors concours, membre du jury et du comité, obtient une médaille de 3° classe en 1888, une médaille de 2° classe en 1889 et la médaille d’argent à l’Exposition universelle en 1900. Membre permanent du Cercle de l’Union Artistique, à Paris, rue Boissy-d’Anglas, n° 5, il y expose des peintures de 1897 à 1923. A partir de 1901, il expose au Cercle Artistique et Littéraire, à Paris, rue Volney, n°7. Ce lieu de rencontre des artistes et des amateurs d’art fut créé en 1880. Ce Salon, très fréquenté, était divisé en 2 groupes : les Peintres et Sculpteurs d’une part, et les aquarellistes, pastellistes et graveurs, d’autre part. La dernière exposition eut lieu en 1935, il s’éteint en 1945.

Lettre de Le Blant à Vollon pour lui demander de soutenir son ami De Broca.

De 1918 à 1929, à la galerie Georges Petit, 8, rue de Sèze à Paris, et de 1930 à 1937, et à la galerie Graat au 12 de la même rue, il expose chaque année des peintures de petits formats, dans le cadre des expositions “Les Tout Petits”. Membre de la Société d’Aquarellistes Français, il expose des vues de Bretagne et de Paris, au 8 rue de Sèze à Paris, de 1913 à 1925, à la galerie Georges Petit.

On le cite dans l’excellent ouvrage de André Cariou “Les Peintres de Pont-Aven”. L’artiste a été fait Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur en 1900, il est mort à Paris en 1945.